Les ballades de monsieur Brassens

cinq siècles de chansons aux sources du grand georges

ARNAUD MARZORATI
DIRECTION ARTISTIQUE, BARYTON, ORGUE DE BARBARIE
 
MÉLANIE FLAHAUT
FLÛTES, BASSON, FLAGEOLET
ÉTIENNE MANGOT
VIOLE DE GAMBE, VIOLONCELLE
ÉRIC BELLOCQ
THÉORBE, GUITARE

S’il est un chansonnier qui passe sans difficulté les frontières du temps, c’est bien Monsieur Brassens, avec d’une part son répertoire extraordinaire constitué de plus de 200 chansons ; et d’autre part son art du chant si particulier, original, simple et grasseyant…

C’est avant tout une voix que ce Monsieur Brassens ! Voix originelle, voix du conteur ou du poète qui vous racontera en chantant des histoires mirifiques.

Il y a également cette guitare qui semble simple accompagnatrice…et pourtant, les harmonies proposées sont efficaces et subtiles ; si bien placées pour mettre en exergue les mots puissants…

Aussi, Monsieur Brassens est un grand chansonnier, dans la plus pure tradition de ces aïeuls, aèdes et ménestrels, chanteurs de textes et de poésies, admirateurs de Villon, Ronsard, Nerval ou Baudelaire qui comprirent que la Langue française était si belle, lorsqu’elle était chantée.

Lorsque Monsieur Brassens chante, on en redemande de la Poésie ! C’est avec cette grande Dame, sa muse, qu’il se ballade : qu’il nous ballade !

Rimes et alexandrins font la force de toutes ces belles batailles qui pourraient nous mener vers une nouvelle victoire de la Langue Française…Langue pour tous, langue musicale et spleenétique. Puisque la nostalgie vient nous frapper au cœur. Pas cette nostalgie macabre ou réactionnaire qui croit que tout était mieux avant ! Bien au contraire.

Monsieur Brassens, avec ses ballades, nous propulse aussi vers l’avenir, nous accompagne vers des jours meilleurs, faits de « copains d’abord » et de « bancs publics » où l’amour et l’amitié priment sur le reste et particulièrement sur toutes les fadaises, sur tous les paradis artificiels.

Les ballades de Monsieur Brassens cheminent avec Victor Hugo, Verlaine, Musset, Corneille, Lamartine, Richepin… Elles incarnent un art de la langue française d’exception. L’exceptionnel offert à tous, c’est ce que souhaitait Monsieur Brassens dans son manifeste de la simplicité !

 

 

Avec ce « Tour de Chant » autour de l’univers musical de Georges Brassens, La Clique des Lunaisiens, spécialisée dans le Patrimoine historique de la Chanson Française, investie une page originale et récente de ce que fut le répertoire préféré des auditeurs français entre 1960 et 1980.

Certes, Georges Brassens  demeure dans la mémoire collective, comme le chansonnier idéal avec Ferré et Brel. Mais ce que l’on sait moins, c’est qu’il appartient à une tradition vocale, vieille de plusieurs siècles. Ces chansons à textes, ballades et complaintes, mélopées et romances sont issues de ces pratiques de troubadours où le poète déclamait en musique ses récréations littéraires.

Sans remonter au Moyen-âge, avec les chansons de Toile de Jean Renart ou le Chansonnier de St Germain des Près de 125O, nous pouvons déjà faire référence à Pierre Attaignant (vers 1527), Adam de Billaut  (vers 1644), puis Philippot le Savoyard (1664)…Au XIX° siècle, Béranger, Pierre Dupont et Gustave Nadaud (mis en musique 2 fois par Brassens) sont les plus célèbres.

Bref, Monsieur Brassens est le passeur idéal de cette encyclopédie innombrable, inépuisable, indomptable que fut la chanson française sur plus de mille années.

Laissons-nous « ballader », au détour de ce « Tour de chant » qui rend hommage à la poésie française et à l’un de ses chantres les plus respectueux mais aussi les plus cocasses.

Une dernière chose ; nous avons fait le choix d’instruments exceptionnels, fruits de la tradition du chanteur populaire, pour accompagner toutes ces mélodies. Avec le flageolet, la viole de gambe et le luth, nous recréons une  atmosphère musicale totalement acoustique et baroque pour redonner encore plus d’étonnement et d’émerveillement à ce répertoire vocal qui se doit de dépasser toutes les frontières et tous les préjugés. 

PARU EN NOVEMBRE 2018

Jouissif !» «Un savoureux jeu de dupes entre musique savante et populaire, tel que les Lunaisiens les affectionnent» - LE FIGARO

«C’est bonheur de voir textes et musiques si adroitement associés par Les Lunaisiens » - ON MAG «La simplicité est le cœur de l’art de la chanson» - MÉDIAPART

«En joignant en apothéose l’auteur de La Ballade par laquelle Villon crye mercy à chascun et le Moyenâgeux Brassens, Les Lunaisiens attestent avec panache et talent que les racines de l’art du Sétois moustachu participent de l’éternelle reverdie des refrains humains.» - ODB OPÉRA

«L’ensemble de l’album dégage une certaine noblesse populaire bien appréciable ! Un projet astu- cieux de qualité !» - MUSIC ACTU

© 2020 Les Lunaisiens

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Instagram