Arnaud Marzorati

directeur artistique 

Capture d’écran 2020-08-06 à 15.53.46.pn

Arnaud Marzorati étudie d'abord le chant à la Maîtrise du Centre de musique baroque de Versailles, auprès

de « maîtres » comme James Bowman, Noël Lee, Martin Isepp et Sena Jurinac... Il obtient par la suite un Premier prix de chant au Conservatoire de Paris – CNSMDP dans la classe de Mireille Alcantara. Son répertoire s’étend de la musique baroque à la musique contemporaine.

 

Il a chanté avec les Arts Florissants, Les Talens lyriques, le Concert Spirituel, Le Poème Harmonique... Il a participé à la création de l’opéra Alfred- Alfred de Franco Donatoni, du Balcon de Péter Eötvös au Festival d’Aix-en-Provence. On a pu également le voir interpréter les rôles de Figaro (Opéra de Lyon), Papageno (Opéra d’Avignon), Malatesta, Leporello (Festival d’Orange),etc... Passionné par l’Histoire de la chanson française, il est accompagné par la Fondation Royaumont dans ses recherches musicologiques. Régulièrement, la Cité de la Musique l’invite pour des programmations en lien avec ses recherches.

 

Plusieurs enregistrements en solo, parus sous le label Alpha, témoignent de l’originalité de sa démarche autour de la chanson historique et ont été salués par la critique : Le Pape musulman de Pierre-Jean de Béranger, La Bouche et l’oreille, sur des chansons de Gustave Nadaud. Avec Les Lunaisiens, il enregistre « 1789 » (Alpha) et Révolutions (Paraty) sur les chansons révolutionnaires des XVIIe et XIXe siècle, puis Votez pour moi !  en  2017 chez le label Aparté.

 

En 2014, Arnaud Marzorati a donné un cycle de récitals pour le musée d’Orsay sur le thème de la Grande Guerre (Jaurès, paix et propagande). Il initie en 2015 et 2016 de nouvelles rencontres croisées entre la chanson populaire et la musique classique en partenariat avec le Palazzetto Bru Zane de Venise, le Centre de musique baroque de Versailles (CMBV), France Musique, la scène nationale de Dunkerque.

Pour le tricentenaire de l’Opéra-Comique, il créé en 2015 La Guerre des théâtres. En 2017, il donne la première d’Atys en folie au Teatro Manoel de La Valette (Malte) en partenariat avec le CMBV. En 2019, il devient avec Les Lunaisiens artiste associé à La Barcarolle de Saint-Omer.

 

Leurs derniers albums sortis chez Muso, sont consacrés aux univers musicaux de Brassens, Boris Vian, l’épopée napoléonienne, ainsi que celui des fables de Jean de La Fontaine mises en musique à travers un livre-disque aux éditions La Joie de Lire.