LES LUNAISIENS

Faire chanter la mémoire : avec ses Lunaisiens, Arnaud Marzorati propose au public de (re)découvrir la chanson française, de ses origines au XXe siècle.

En explorant ce répertoire, trop souvent oublié dans les bibliothèques, ce baryton passionné de littérature remet au goût du jour les premières chansons à textes de l’histoire. Des œuvres qui sont autant de témoignages précieux du passé, de l’aventure humaine et de la musicalité foisonnante propre à chaque époque.

Tragique ou ludique, savante ou inventive, la chanson française permet à la fois d’instruire, d’émouvoir et d’éveiller. Puisant dans une littérature qui va de l’univers enfantin à celui de l’adulte, elle touche tous les publics et révèle ainsi son potentiel de passeuse, de gardienne d’une noble poésie populaire qui chante à nos oreilles et à nos âmes. À travers ce patrimoine vocal et populaire et en choisissant de sortir des concerts traditionnels, c’est bien l’histoire et la littérature que Les Lunaisiens transmet dans ses spectacles depuis bientôt dix ans.

Du récital à l’opéra de poche, l’ensemble, à géométrie variable, sillonne le territoire à la rencontre du public. Il lui propose une porte d’entrée inédite dans la musique, au contact de l’histoire, de la littérature, et du patrimoine français.

Particulièrement attachée aux questions d’éveil, de transmission et de lien social, Les Lunaisiens multiplie les résidences et actions auprès des publics jeunes et empêchés, pour lesquels Arnaud Marzorati développe et adapte des répertoires spécifiques.

L’originalité des Lunaisiens l’amène à se produire aussi bien dans les grandes salles de concert classiques (Arsenal de Metz, Philharmonie de Paris, Bouffes du Nord...) que sur les scènes lyriques (Opéra-Comique, Angers-Nantes Opéra...), les Scènes nationales (Dunkerque, Chambéry...) ou les musées (Invalides, Orsay...).

Régulièrement partenaire de France Musique, l’ensemble se produit également à la Maison de la Radio. En 2018 et 2019, Les Lunaisiens sont en résidence à la Cité de la Voix de Vezelay.

© Les Lunaisiens