Oratorios pour

choeurs d'enfants

DE 7 à 18 ANS

Un thème, un texte, une œuvre musicale. Avec ces trois composantes, Les Lunaisiens proposent à des jeunes de tous horizons (conservatoires, écoles, maîtrises etc.) de créer un oratorio. 

Le spectacle, préparé avec les enfants associera chant, théâtre et musique instrumentale

Si chaque pratique présente des spécificités (maîtrise du geste de l’instrument, placement de la voix chantée, puissance de la déclamation, etc.), toutes ont pour objectif de stimuler et éveiller activement la sensibilité des jeunes à la musique et de partager collectivement une expérience de la scène.

Le format envisagé permettra un travail approfondi sur le rapport entre la musique et les mots. Il s’agira pour les jeunes participants de :
• s’approprier des mélodies simples, à la fois issues du passé mais aussi en connexion avec une typologie de la chanson d’aujourd’hui, avec en filigrane un questionnement permanent sur

l’efficacité d’une mélodie pour porter une parole forte ;
• s’initier à la déclamation lyrique et à la théâtralité du mot en apprenant la différence entre le

mot « chanté » et le mot « scandé ».

Oratorios déjà réalisés : 

Gavroche, chantre des pavés [Philharmonie de Paris, conservatoire d'Aubervilliers]

Le très petit Poucet [Conservatoire d'Abeville]

Écoutez tous une chanson [Choeur d'enfants de l'Orchestre de Paris]

Jeux de Guerre, jeux de vilains [Philharmonie de Paris, conservatoire d'Aubervilliers, Opéra de Rouen, choeur du conservatoire de Rouen]

ARNAUD MARZORATI

DIRECTION ARTISTIQUE

LES LUNAISIENS

ET/OU ORCHESTRE D'ÉLÈVES

Ce projet a vocation à sensibiliser les enfants au patrimoine qu’il soit musical, littéraire et historique en proposant une pédagogie ancrée dans l’apprentissage des pratiques artistiques.

Outre le plaisir partagé de faire de la musique et de monter un spectacle, l’apprentissage des arts de la scène ne pourra que stimuler l’enfant dans le cadre de sa scolarité à moyen terme et lui apporter de nombreux bénéfices pour son développement personnel :

• prise d’autonomie,
• prise d’initiative,
• assurance et con ance en soi,
• écoute et respect d’autrui,
• esprit de cohésion et de solidarité,
• développement de l’esprit critique et de la capacité de jugement.

En introduisant un projet de pratique artistique dans le cadre du rythme scolaire, la routine disparaît, révélant un nouvel aspect de l’école / du collège. Le projet pédagogique construit par les équipes de professeurs reste souvent obscur aux élèves qui n’y voient qu’une succession de cours sans but apparent. Le projet, qui implique ces équipes, redonne du sens au travail de chaque professeur en lui donnant une direction claire et concrète. Par ailleurs, ce projet cherche à mettre les enfants dans une position de réussite. La notion d’évaluation est ici bien différente de la notation scolaire souvent vécue par les enfants comme une sanction. Il s’agit de (re)mettre ces jeunes dans une dynamique de progrès. 

DÉROULÉ TYPE

Chaque projet devra être adapté au répertoire choisi, à l’effectif ainsi qu’au niveau du choeur.

 

De fait, la temporalité pourra varier. Pour donner un ordre d’idée du déroulement d’un tel projet, voici un calendrier type.

 

 

Réunion de lancement

 

Lors d’une rencontre avec l’ensemble des enseignants et des professeurs de musique concernés, Arnaud Marzorati présentera le projet pédagogique. À cette occasion, il expliquera son approche artistique et développera les grands axes du déroulé qu’il envisage sur scène.

 

Ateliers de pratique vocale

 

Menés par un chef de choeur (proposé par Les Lunai- siens si besoin), les enfants mettent en place le pro- gramme musical. Ateliers de chant/théâtre Menés par Arnaud Marzorati, plusieurs ateliers (géné- ralement 3) sont proposés pour travailler la mise en espace, la théâtralité du discours musical etc.

 

Regroupements en tutti

 

La prégénérale et la générale sont l’occasion de réunir le choeur, Arnaud Marzorati et les musiciens des Lunaisiens pour un travail global et un filage.

 

Représentation publique

 

La représentation permet de se confronter à la scène en présence d’un public, généralement majoritairement familial et souvent nouveau au concert. Le spectacle peut faire l’objet d’une ou plusieurs repré- sentations sur un territoire.

© Les Lunaisiens