Chant de gloire ou cri de mort

Chroniques  musicales autour des trois révolutions du XIXe siècle

    Et notre Marseillaise ?       Chant de Gloire

ou cri de Mort ?

3 chanteurs

1 violon

1 orgue de barbarie

1 basson

1 piano

Dans une période que l’on perçoit comme éprise de romantisme, le XIXe siècle aura été avant tout un siècle de combats, de résistances et de barricades. Pas moins de trois révolutions en un demi siècle : les 3 Glorieuses de 1830, les journées de février et juin 1848 et la Commune de 1871 ! Tout au long de ces batailles fratricides de rues et de pavés,évoquées par Delacroix,Hugo,Dumas ou Berlioz,des hymnes et des chansons feront écho à l’éclat des fusils et des canons des insurgés... 

C’est dans cette odeur de poudre et de sang que des chansonniers tels que Pierre Dupont ou Gustave Leroy s’uniront aux cris des révoltés avec des textes engagés, hymnes à la Révolte et la Liberté. Et notre Marseillaise : Chant de gloire ou cri de mort ? 

Lamartine posa ainsi la question sur cet Hymne qu’il trouvait sans doute trop belliqueux. Jules Michelet rétorquera que c’est un chant de Fraternité et d’Héroïsme. 

« Chant de gloire ? » Sans doute. Gloire et espoir : ainsi allait se composer tout au long du 19e siècle un répertoire vocal humaniste et enthousiaste, fédérateur d’une foule de femmes et d’hommes ne demandant qu’à s’épanouir autour des trois valeurs issues de 1789 : Liberté, égalité, Fraternité ! 

Deux instruments opposés mais réconciliés illustrent ce concert : le piano du salon, instrument bourgeois de la nouvelle classe dirigeante et l’orgue de rue, de barbarie instrument de l’ouvrier, de l’homme de la rue, du pauvre, de celui qui plus tard sera chanté par Richepin... 

J-B Clément

Casimir Delavigne

Amédée de Beaupont

Pierre Jean de Béranger

Pierre Dupont

Frédéric Chopin

Louise de Chaumont

Lachambaudie

Gaston Couté

Paul Henrion

Camille Saint-Saëns

Darcier et Vincent

Pierre Dupont

Gustave Leroy

Anonyme

Jacques Offenbach

Eugène Pottier

Giuseppe Verdi

 

Le temps des cerises

La Parisienne

J'ai peur

Claire

Le chant du pain

Valse Minute

Marseillaise des cotillons

À bas les communistes

La Marseillaise des Requins

Amour, Famille, Patrie

Danse Macabre

Garibaldi

Le chant des ouvriers

Le bal et la guillotine

Marseillaise de la commune

La lettre de la Périchole

Quant viendra-t-elle ?

Les trompettes d'Aïda

Programme

© Les Lunaisiens