Menu

Accueil > Programmes > Littéraires > Typhon ou la Gigantomachie

Typhon ou la Gigantomachie

Paul Scarron avec ses compères musiciens du Pont-neuf qui furent aussi arracheurs de dents et montreurs de singes savants, vient nous chanter sa grande GIGANTOMACHIE.
La musique se devait d’accompagner ce grand amuseur à l’oreille si sensible, car Scarron ne fut-il pas celui qui osa par la chanson, la Mazarinade, rendre des comptes odieux à ce « Puissant » qui ne voulait pas l’aimer ?

Avec toutes les musiques, tarentelles italiennes, folias espagnoles, chaconnes françaises, concerts de Moulinié, Du Caurroy, Du Manoir et Bataille pour les divertissements de François Ier, Henri IV, Louis XIII recueillis par Philidor l’Aisné en 1690, Scarron ose ses premiers pas de danse.

CHANTONS la GIGANTOMACHIE et faisons nôtre la devise du poète : « Je ne vous ferai jamais autant pleurer que je vous ai fait rire »

TYPHON ou la Gigantomachie