Menu

Accueil > Programmes > Historiques > Abd-el-Kader, Héros de l’indépendance

Abd-el-Kader, Héros de l’indépendance

La chanson coloniale est une « drôle » de chanson, pas facile à défendre artistiquement car elle peut se révéler agressive, odieuse et inhumaine. La chanson coloniale, c’est une chanson de colons,
bien souvent hostiles aux indigènes qui se retrouvent spoliés de leurs terres et de leurs droits.
Il émane de ces chansons, lorsque qu’on les interprète, comme un goût de « déchéance ». De 1830 à 1962, la France arbora son blason de la « Colonisation positive », avec la devise du Général Bugeaud, « Par l’épée et par la charrue » !
Les algériens se devaient d’être gaulois et c’est par la « gauloiserie » de tout un patrimoine chansonnier,
que s’édifia également le culte de l’Algérie Française.
On offrit aux « barbares » nos belles valeurs issues de notre révolution de 1789. On les fit défiler sous notre grand drapeau (« Le drapeau est déployé, toute l’intelligence est dans la trompette » Stefan Zweig), on leur offrit notre hymne de la liberté.Et ils se devaient d’être français sans avoir le droit des français.

« Tout ce que nous faisons semble un contresens, un défi à ce pays…
c’est nous qui avons l’air de barbares au milieu de ces barbares »
Maupassant

Abd-el-Kader